Je suis allée le WE dernier passer deux jours en formation Pilates réservée aux Kinés et enseignée par une Kiné. Qu’est-ce que ça m’a apporté ? Qu’est-ce que j’en ai rapporté pour mes patients ? Question subsidiaire : est-ce que j’ai tenu les 2 jours…

Qu’est-ce que le Pilates ?

Le pilates a été créé par Joseph Pilates, un allemand malingre qui rêvait d’avoir un corps de dieu grec. A force d’exercices, il devient acrobate et part en Angleterre pour une tournée quand la guerre éclate. Il est retenu dans un hôpital où il s’occupe de soldats blessés. Il décide alors d’utiliser ses connaissances pour développer la « contrology ». Après la guerre il revient en Allemagne puis s’expatrie aux États-Unis à New-York pour fonder son 1er studio de Pilates avec sa femme Clara. Il rencontre Georges Balanchine qui travaille dans le même immeuble que lui et s’occupe des danseurs. Sa femme et lui forment une nouvelle génération de praticiens qui démocratise le pilates et l’ouvre a tous.

Le pilates consiste en des exercices en mouvement utilisant les chaines musculaires et les muscles profonds associés à un travail respiratoire. Il peut être pratiqué par tous, y compris les femmes enceintes (il y avait une kiné enceinte de 4 mois dans la formation), personnes âgées, patientes atteintes du cancer du sein avec le rose Pilates créé par Jocelyne Rolland…

Comment s’est déroulée la formation Pilates ?

J’ai choisi de faire le niveau 1 Matwork qui est nécessaire pour se former ensuite au Rose Pilates destiné aux patients atteints de cancer du sein. Ma formation se déroulait sur 2 jours à FC santé dans leurs locaux de Bordeaux avec Emilie Bascle, une kiné qui a décidé de se consacrer uniquement à la pratique du Pilates depuis 6 ans.

Alors comment vous dire mes 1ers sentiments…pour moi le début de ma formation ça a été la désillusion : je rentre dans la salle et je me rends compte que l’on est 16 participants ce qui me semble déjà trop et qu’en plus la salle est trop petite donc les tapis sont collés, pas du tout la place de faire les mouvements. A chaque mouvement, je me tape ou l’armoire ou la tête de ma collègue ou le bras de l’autre…Devant mon mécontentement Emilie me propose de m’installer devant…soit à côté des chaussures. Je refuse. Du coup impossible pour moi de me concentrer sur les mouvements pendant la 1ère heure où elle nous donne un cours complet pour nous faire ressentir les mouvements.

Chaque jour de formation commence par un cours complet que l’on va ensuite décortiquer exercice par exercice. Heureusement Emilie est une excellente professionnelle et c’est très intéressant de la voir nous corriger les uns après les autres. La précision est de mise et c’est impressionnant de la voir faire modifier à son patient le petit mouvement qui change l’ensemble de la posture.

Quel est le matériel nécessaire ?

Pour ce niveau là le seul matériel nécessaire est le tapis de sol qu’il faut essayer de choisir assez épais. Ceux qui étaient disponibles à la formation étaient  trop fins et à la fin du 2ème jour on sera plusieurs kinés à ne plus supporter de se mettre sur le côté.

Quelques poids ou élastiques type Theraband peuvent être utiles. Il existe d’autres niveaux de pilates pour utiliser le « cadillac » ou le « barrel ».

Le support de cours se fait sous forme papier avec beaucoup de photos faites par Emilie. Seul regret : l’absence d’un support vidéo pour les exercices qui sont en permanence tournés vers le mouvement, ce que la photo rend mal.

Qu’est-ce-que le Pilates m’a appris ?

Par rapport à ma pratique Kiné, les exercices Pilates ne sont pas fondamentalement différents de ce que l’on peut proposer. En revanche, la description de l’exercice est beaucoup plus précise et engage le corps de manière plus fine. Par exemple au lieu de dire « mettez-vous à 4 pattes et levez une jambe et le bras opposé » on va guider le patient très précisément dans le positionnement de l’ensemble de son corps des pieds à la tête en passant par le périnée et le transverse tout en accompagnant la respiration. La majorité des exercices que l’on a vu se fait au sol à part quelques uns en position debout.

exercice de pilates en position debout

Globalement j’ai trouvé la formation très dure pour moi physiquement (on avait absolument tous des courbatures à la fin des 2 jours) et mentalement par le niveau de concentration demandé mais vraiment enrichissante pour ma pratique.

Qu’est-ce que les « éducatifs Pilates » ?

Ce sont les bases de la position neutre que l’on utilise pour pouvoir réaliser ensuite tous les mouvements correctement

  • Commencer par contracter le périnée en soufflant (pas les fesses). Imaginez que vous retenez une envie d’aller aux toilettes.
  • « rentrez votre nombril jusqu’à ce qu’il touche votre dos » soit contracter le transverse, le muscle qui entoure le bas de votre dos exactement comme une ceinture lombaire interne, toujours en expirant
  • « rentrez vos omoplates dans les poches arrières de votre pantalon » soit engager les omoplates avec les épaules vers le bas et vers l’arrière
  • « rentrez le menton en regardant toujours droit devant vous » et non pas en enroulant la colonne cervicale
  • « grandissez vous comme si je vous tirais par les cheveux »

L’idée c’est de réaliser une auto érection rachidienne sur l’expiration en ayant l’image d’un tube de dentifrice que l’on déroulerait en commençant par le périnée.

Une fois que ces bases (que l’on retrouve aussi en partie dans le yoga ou dans les abdominaux de de Gasquet) sont maîtrisées, on va pouvoir venir rajouter des mouvements pour véritablement réaliser les exercices de Pilates : hundred pour les abdominaux, rolling ball par exemple pour assouplir  un dos raide, swan par exemple pour une cyphose dorsale, etc…

 

Comment je l’utilise avec mes patients ?

Je n’ai pas autant accroché avec le Pilates que ma meilleure amie (qui a 30 ans de danse classique derrière elle) qui en fait faire à tous ses patients. Sur 3 jours je l’ai utilisé pour 7 patients. Pour 3 d’entre eux, j’ai utilisé les « basiques » pilates qui se recoupent avec les abdominaux hypopressifs de de Gasquet ( si vous voulez voir le livre qui en parle c’est ici http://lecokon.fr/blog/pourquoi-relire-abdominaux-arretez-le-massacre/) : contraction du périnée puis du transverse, remonter comme une fermeture éclair, baisser « les omoplates dans les poches arrière de son pantalon » (elle n’est pas de moi celle-là mais je l’emprunte à ma copine ;)), faire toucher le nombril au dos, se grandir comme si on vous tirait par les cheveux, rentrer le menton, …

En tout cas jamais je ne fais des abdominaux « classiques » à mes patients, qui abîment le périnée et peuvent conduire à une hernie discale. Si cela vous intéresse de comprendre pourquoi, je vous invite à lire cet article : http://www.grimper.com/kine-comment-bien-travailler-abdos

Pour mes 4 autres patients j’ai choisi un exercice pilates pas trop dur et adapté à leur pathologie, qu’ils ont tous les 4 bien réussi.

Plusieurs patients m’ont demandée si j’allais donner des cours de Pilates, je pense qu’avant il faut déjà que je potasse mon support de cours pour savoir quel nom d’exercice correspond à quel mouvement et peut-être faire le niveau 2 avant de pouvoir véritablement parler de cours de Pilates. Avec ma meilleure amie, on lorgne sur le Rose Pilates pour 2017. Pour continuer mon exploration du Pilates, je vous prépare une chronique sur le dernier livre de Jocelyne Rolland « Belle et en forme après le cancer du sein, le rose pilates ».

le rose pilates pour le cancer du sein

Je suis bien aidée pour ma chronique ;)

La question qui reste en suspens c’est dans quel cas choisir le Pilates vs le Yoga parce que ma prof de Pilates a répondu qu’elle ne connaissait pas le Yoga et ma prof de Yoga a répondu qu’elle ne connaissait pas le Pilates…

Finalement, je ne regrette pas d’avoir fait cette formation, je pense qu’elle apporte beaucoup aux patients comme aux kinés. Les patients, vous pratiquez déjà le Pilates ? Les kinés cela vous dit d’apprendre cette technique ?

Cet article vous a plu ?

Vous pouvez choisir de vous inscrire à la Newsletter et de recevoir chaque semaine les nouveaux articles : Newsletter

(PS : promis pas de spam j'ai horreur de ça !)